vendredi, novembre 24, 2017

TOP 20 KORA FOCUS : AMMARA BROWN

Ammara Brown est une chanteuse zimbabwéenne (Afro-pop / RnB), écrivain de chanson, actrice et ambassadrice de la marque. Elle est la fille du célèbre chanteur zimbabwéen Andy Brown. Né à Harare, au Zimbabwe, elle a commencé sa carrière dans les années 1990, a fait ses débuts dans une publicité télévisée avec Oliver Mtukudzi. Sa carrière musicale a commencé à l’âge doux de 13 ans quand elle a fait sa première chanson de démonstration pour ses parents et a rejoint le groupe de son père, The Storm en 2003, comme chanteur de soutien.

Brown se réfère affectueusement à ses amateurs comme Ammartiens.

Ammara Nury Brown est née le 6 septembre 1988 à Andy Brown et Soraya Khan à Harare, au Zimbabwe. Elle est la deuxième né des 10 enfants de son père et d’abord entre sa mère et son père. Ses parents ont divorcé en 1994, après quoi elle a déménagé avec sa mère aux Etats-Unis à l’âge de 10 ans pendant quatre ans. Elle a étudié à Alameda High School entre 2002 et 2003. Au retour au Zimbabwe, elle a étudié à Westridge High School où elle a terminé ses études secondaires.

Étant la fille d’une légende de la musique zimbabwéenne, Ammara sera toujours comparée à la fin du grand Andy Brown, même si elle préfère chanter une fusion de musique afro/pop. Elle a joué des chansons de soutien au groupe de son père, The Storm, et a fait ses propres performances avec différents artistes.

Brown s’est d’abord inscrit à Gallo Records (plus tard renommé à Zimbabwe Music Corporation), qui était une marque de disque dont son père a également été inscrit.

Ammara est devenu le top 10 des idoles de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe en 2008, étant l’un des 5 zimbabwéens et a finalement été éliminé, prenant la 5ème position. En 2010, elle a participé à la Coupe du monde de soccer de la FIFA en Afrique du Sud le long de Flabba, de Skwatta Kamp. Elle a également joué devant les présidents malawiens Bingu Wa Mutharika et Joyce Banda.

Ammara a joué sur la même scène avec des actes tels que Mi Casa au Harare International Festival of the Arts (HIFA), Skwata Kamp, P-Squared, Winky D et Tehn Diamond.

Au cours de l’édition 2013 du Lion Lager Beer Festival auquel a assisté le chanteur nigérian, D’banj, Ammara a fait une apparition surprise sur scène et s’est occupé de D’banj.

En juin 2014, elle a provoqué une agitation suite à la sortie de sa couverture d’album qui a accompagné son single intitulé Crucify Me. La couverture de l’album représentait une créature comme une femme crucifiée sur une croix et la tête d’un corbeau ou un aigle sur une croix. Cela a suscité des critiques de fanatiques religieux qui ont soutenu qu’elle imitait la crucifixion de Jésus. Ammara a soutenu que la chanson avec la couverture de l’album portait sur une femme qui trompait un homme sans aucune connotation religieuse.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*